Le 1er juillet dernier avait lieu notre premier atelier dédié à la Comptabilité en Triple Capital, durant lequel quelques 50 participants se sont mobilisés pour réfléchir et travailler en mode collaboratif sur ce concept disruptif qui consiste à transposer la notion de développement durable à l’univers de l’entreprise.

 

En effet, les règles comptables actuelles mettent l’accent sur la dimension financière des entreprises et ignorent la dépendance aux actifs naturels (biodiversité, qualité de l’eau) et sociaux (les compétences, le bien-être au travail…). Et il est grand temps que ça change !

Ainsi, après une introduction sur la notion de comptabilité en triple capital par Arnaud MOYON (Responsable département Développement Durable, GROUPE Y), les participants ont pu s’enrichir des témoignages des entreprises

  • LEA NATURE qui a engagé une démarche d’analyse de matérialité afin de hiérarchiser ses enjeux de développement durable au regard des attentes de ses parties prenantes (Aude PICHARD, Responsable des Systèmes Qualité et RSE)

     

  • TIBCO, qui s’est attelé à transformer le concept de comptabilité en triple capital en réalité : « On est partis des racines de ce qui peut être pathogène et anxiogène dans l’entreprise, ce que l’on pouvait positionner comme indicateurs, puis on a entrepris de calculer la dette environnementale et sociale que l’on accumule tous les ans » (Frédéric ROULLEAU, directeur général de l’entreprise)

 

 

En mode atelier, les participants se sont ensuite attachés à répondre à deux problématiques :

  • Comment transformer le modèle économique d’une entreprise pour intégrer les enjeux sociaux et environnementaux dans la comptabilité ?
  • Qu’est-ce que le capital social et le capital environnemental d’une entreprise ? et avec quels indicateurs les mesurer ?

     

De quoi être inspiré pour lancer maintenant des expérimentations de comptabilité en triple capital ! Nous cherchons donc des structures test ! Intéressés ? Vous voulez passer à l’action ? Contactez-nous !! mona@ruptur.org

La synthèse complète de l’atelier est disponible sur le forum de l’outil digital des adhérents RUPTUR !