PORTRAIT
Jean-François ROBERGEAU
PDG de LOUINEAU HLR (85)

Redonner de l’oxygène aux parcs industriels, c’est possible !
Jean-François ROBERGEAU s’en donne à cœur joie et nous en parle…

La nature.
Un sujet qui parle à Jean-François puisqu’il est issu d’une famille d’agriculteurs en Sud-Vendée, proche de la mer.
Et l’agriculture, il l’a vue s’industrialiser jusqu’à devenir parfois contre-nature.
A 18 ans, il quitte la maison familiale et passe son DUT Informatique à La Rochelle puis un Master Management en Angleterre où il découvre une jeunesse très portée sur l’écologie, le bien-être animal, l’associatif, avec une vision sans barrière, sans filtre et inclusive où tout le monde est accepté. « Une vision que je suis heureux de retrouver aujourd’hui dans les discours de mes enfants, preuve de l’éveil des consciences en France par rapport aux années 90. »

En 1992, il revient faire son armée en France ainsi qu’une maîtrise informatique, puis intègre un GIE à Paris où il officie pendant 4 ans avant de retourner en Province avec son épouse. Après Nantes, Marseille, Tours, et l’arrivée de leur premier enfant en 1999, il rejoint l’entreprise LOUINEAU HLR, son beau-père Lionel LOUINEAU désireux de faire perdurer l’entreprise familiale. Il occupe alors le poste de Responsable administratif, financier et commercial, activités qu’il développe et structure dans une logique d’anticipation et d’actions. En 2008, l’entreprise LOUINEAU « fabricant et concepteur de système de fixation et d’habillages de menuiseries extérieures » prend une dimension nationale, Jean-François ROBERGEAU succède au fondateur au poste de PDG de l’entreprise et rejoint le syndicat national des menuiseries.

Quant à ses convictions environnementales, ses enfants les lui rappellent.
Jean-François approche Yvan BOURGNON pour participer à son projet The Sea Cleaner. Il viendra à son entreprise pour le présenter.
C’est par le projet « Demain c’est nous ! » auquel participe son fils alors au collège en 4ème que ses convictions prennent sens. Par son fils, il assiste à des conférences de : Heïdi Sevestre – glaciologue, Jean Jouzel – Prix Nobel de la paix pour ses travaux météorologiques.
Et quand il entend parler de RUPTUR en 2019, il met des mots sur ses convictions : « Agir concrètement et collectivement pour créer une économie environnementale et inclusive, pour l’avenir de nos enfants ». La société intègre de suite le groupe de travail Ruptur « Réduction des emballages professionnels » puis participe au lancement du chantier biodiversité.

 

Les projets fusent au sein de l’entreprise et se concrétisent avec un travail sur les cartons réutilisés et un roulement de palettes en circuit court, la mise en place du bonus écologique… jusqu’à l’inauguration récente d’une mini forêt de 600 m2 sur le parc industriel. En 2021, il embauche en alternance, Alexia BOUTIN qui finit un stage de 6 mois chez RUPTUR, avec pour objectif premier de réaliser un audit RSE de la société. Quand le résultat tombe, c’est la surprise au regard des 93 actions déjà menées par l’entreprise : communication, écopaturage, tri, emballage, ruche, bien-être en entreprise, extension du bâtiment en bois… auxquelles s’ajoutent 30 actions à venir tel que le lancement d’un bilan carbone de la société, un projet d’aménagement d’ombrières photovoltaïques sur le parking, un travail sur la gestion de l’eau de pluie ou encore sur la restauration écologique de la friche industrielle du parc… autant de concrétisations effectives et à venir pour ramener de l’oxygène au cœur de parc industriel !

Un engagement environnemental et sociétal que l’entreprise LOUINEAU souhaite aujourd’hui valoriser, mais comment ? Valoriser son engagement environnemental et sociétal pour une PME, TPE, ETI c’est possible, mais comment ? Une réponse à coconstruire en intelligence collective le vendredi 25 mars, de 12h à 13h, en visio. Réservé aux membres Ruptur.

https://www.louineau.com/

Publié le 31 janvier 2022