Récupérer et valoriser la chaleur fatale, un enjeu énergétique

Comment lancer un ou des projets bleus d’expérimentations de création de filières de valorisation de la chaleur fatale ?

Partant du constat que l’énergie perdue par les industries, les machines, les chambres froides, les bâtiments, les datacenters, etc. représente plus de 109 TWh en France chaque année (l’équivalent environ de 25% de la consommation électrique totale du pays sur une année !!), RUPTUR a décidé de lancer un chantier dédié à l’énergie, et plus particulièrement sur la « chaleur fatale » : aujourd’hui rejetée dans l’atmosphère, cette énergie « fatale », perdue, pourrait passer du statut de déchet à celui de véritable ressource en chaleur pour de nouvelles activités

 

Montée des prix de l’énergie, pressions réglementaires, mais aussi conscience environnementale…les démarches d’efficacités énergétiques (chasse au gaspi, performance matériel, optimisation énergétique) sont de mises ! Et l’une de ces démarches d’optimisation consiste justement à valoriser la chaleur fatale, l’énergie contenue dans les rejets d’un process ou d’un équipement : une énergie déjà payée, disponible en grande quantité, qui est pourtant perdue et rejetée dans l’atmosphère. Du point de vue énergétique et économique, il est pertinent de chercher à récupérer et valoriser cette chaleur fatale !

 

 

Trois possibilités, par étapes, pour valoriser cette chaleur :

1/ Optimiser les équipements ou le procédé en interne (sur la machine elle-même)

2/ Valoriser la chaleur perdue sur un autre procédé ou équipement présent sur site

3/ Valoriser en externe, sur de nouvelles activités….comme les microalgues, la culture de gambas, le chauffage d’une piscine, d’un spa, etc.

Première étape, le 5 septembre 2019 : un atelier qui a mobilisé 23 participants ! Un temps pour apprendre et échanger avec des experts, puis une séance de travail en mode collaboratif pour rapprocher enjeux et solutions de valorisation : retour sur l’atelier 

A la suite de cet atelier, un groupe de travail se réunissant toutes les 6 semaines s’est formé pour avancer sur le sujet. 

L’objectif : mettre en relation les offreurs et les demandeurs de chaleur fatale, faciliter la réalisation des synergies, vulgariser et sensibiliser à la notion de « chaleur fatale » et limiter les déperditions d’énergies dans l’atmosphère !

 

Tous les détails de ce chantier sont disponibles sur l’outil digital des adhérents RUPTUR !