« Zéro artificialisation des sols, un enjeu pour les entreprises »
Atelier Ruptur le 5 octobre 2021

 

Restauration écologique, sobriété, résilience et densification sont des points sur lesquels les professionnels doivent agir afin de préserver notre nature tout en soulevant des leviers économiques qui peuvent être intéressants pour une entreprise engagée.

 

Comment financer et intégrer dans mon modèle économique mes actions de désartificialisation ? Comment les acteurs de l’aménagement peuvent encourager les entreprises à désartificialiser leurs sites ?

 

Merci à Jean-François SEROT (écologue indépendant)  pour sa présentation des enjeux liés à l’artificialisation des sols et réglementations, et à Alain BODET (VFE) pour son témoignage sur les enjeux pour un chef d’entreprise.

Merci aux intervenants pour leur retour d’expériences :
· Toiture végétalisée et pavés drainants à base de coquille d’huitre Philippe GABORIAU – ALEGINA et Arnauld DELACROIX (ALATACC)
. Accompagnement biodiversité pour les agriculteurs : François VARENNE (LPO Vendée)

Merci aux participants : VFE, ORYON, ICES, ALATACC, ALEGINA, CISTEBOIS, ADIM OUEST, NATURE & VIE, LPO 85, ATELIER PY ainsi que le Conseil Départemental de Vendée et la région Pays de la Loire

 

Tous les acteurs du territoire sont concernés et c’est en travaillant main dans la main que nous réussirons à atteindre nos objectifs environnementaux.

Plus d’informations sur le chantier Zone d’activités économiques bleue.

Vous êtes membres de l’association : retrouvez toutes les synthèses et compte-rendus d’ateliers sur le forum de notre outil digital RUPTUR

Vous n’êtes pas membre et vous souhaitez en savoir plus sur le sujet ? Rejoindre l’aventure ? Contactez nous par mail : mona@ruptur.org

Publié le 06/10/2021