– Partage d’expériences –

 

PORTRAIT
Bertrand VIGNERON
PDG de WESCO (79)

« Le meilleur pour nos enfants, pour les Hommes et pour la planète »
c’est un véritable crédo chez WESCO (79)

 

 

Poussez les portes de Wesco, créateur d’univers pour enfants depuis plus de 40 ans… ambiance naturelle, cocooning et colorée, le ton est donné.

 

Aujourd’hui dirigée par Bertrand VIGNERON, l’entreprise c’est sa mère qui la crée quand il est enfant. Avec son père alors commercial, ils fabriquent des produits en mousse permettant le développement de la motricité des enfants, produit phare de Wesco encore aujourd’hui. L’offre s’étoffe peu à peu et ses parents, souhaitant maitriser la création de leurs produits, demande à Bertrand alors designer de formation de rejoindre l’entreprise.

Quand il l’intègre il y a 25 ans, elle est très artisanale : située dans une maison réhabilitée, 40 salariés, pas un seul ordinateur, il y a tout à faire. Très vite les volumes de commande augmentent et les camions engorgent le centre-ville. L’entreprise emménage donc sur son site actuel et Bertrand initie de suite la mise en place du système informatique. Avec 16000 références aujourd’hui, l’offre s’est généralisée avec tout le matériel nécessaire pour les crèches, maternelles et écoles, dont 60% des produits dessinés par WESCO. L’entreprise maitrise ainsi toute la chaine, de la création, à la production jusqu’à la distribution directement chez ses clients utilisateurs. Avec des agences en Europe ainsi qu’une filiale au Canada et une autre en Asie, 50% de l’activité est réalisée en dehors de la France depuis plus de 30 ans.

« En tant qu’acteur majeur du monde de l’enfance, Wesco s’engage depuis de nombreuses années à faire face aux défis environnementaux de demain et à agir pour les enfants. » Quand elle obtient sa certification ISO 14001 en 2008, elle crée un évènement allant de ville en ville pour sensibiliser les enfants à l’impact environnemental. Et les enfants, elle en prend soin notamment à travers la Fondation d’entreprise Wesco créée en 2012 avec pour vocation de soutenir des projets associatifs innovants en faveur de la petite enfance, de l’éducation et du développement durable.


Quand il entend parler de Ruptur en 2019 « agir concrètement et collectivement pour créer une économie environnementale et inclusive pour l’avenir de nos enfants », Bertrand VIGNERON adhère de suite. Son équipe intègre le groupe de travail « réduction des emballages professionnels » et Wesco termine en 2021 une première expérimentation en « comptabilité en triple capital » avec des résultats significatifs.
Visionner le retour d’expérience…

 

« En tant qu’industriel, nous avons toujours cherché à réduire notre impact »

De fait, l’entreprise est une des premières du marché du monde de l’enfance à remplacer le plastique à base d’hydrocarbure par du végétal, elle bascule aussi fortement vers le bois et l’acier et a développé une toile végétale. « D’ici 2024, 100% de nos produits plastiques seront réalisés en matières biosourcées ».

Avec 50% de son activité à l’étranger, le travail des emballages c’est primordial avec une machine pour le broyage sur site, 95% des conditionnements recyclables à l’expédition et la mise en place, il y a plus de 10 ans, d’une machine permettant de réduire le transport de la marchandise. La taille des colis étant adaptée à leurs produits livrés démontés, à plat pour optimiser l’espace, les transporteurs ne partent des quais qu’une fois pleins. Son enjeu aujourd’hui : travailler sur le sujet avec ses fournisseurs à 92% européens, dont 64% en France.

Quant au catalogue, dès son arrivée, Bertrand Vigneron y intègre des figurants multiculturels, multi-ethniques, avec des produits non genrés… des valeurs banalisées aujourd’hui mais présentes depuis toujours chez Wesco, précurseur sur l’évolution de la société à ce niveau. Un catalogue dont il a fait le choix de réduire le nombre de pages et impressions, générant ainsi -6,5% du tonnages papier, soit 454 arbres sauvegardés chaque année !

Côté bâtiment, des travaux d’agrandissement et de rénovation sont actuellement menés selon les normes RSE ainsi qu’une réarborisation du parc et la mise en place d’un jardin partagé pour les 250 salariés de l’entreprise. Pensé pour l’aspect social, dans le bâtiment se mélange l’entrepôt et les bureaux, avec au centre, une superbe salle de coworking où sont proposés des produits d’alimentation durable (pain bio, fruits et légumes locaux, bocaux consignés), une conciergerie (avec des services multiples : cordonnerie, pharmacie, garagiste…), et une vingtaine de ruches sur le site produisent 40 à 50 litres de miel par an.

Il fait bon vivre dans ces locaux hyper accueillants, reflet de l’image ultra positive de l’entreprise ! Et les salariés le lui rendent bien. Grâce à une politique de sensibilisation interne aux gestes simples pour la réduction des consommations d’énergie et la mise en place de moyens techniques adaptés aux installations, en 5 ans, l’entreprise enregistre -29% de consommation de gaz et -19% de consommation électrique. Quant à l’eau pluviale, elle est récupérée pour le nettoyage. Aujourd’hui, 93% des déchets de l’entreprise sont valorisés.

 

« Chaque jour nous prenons soin des enfants alors il va de soi que nos collaborateurs doivent évoluer dans un environnement de travail propice au bien-être. » 20 ans plus tard, l’équipe de l’époque est toujours en place et l’entreprise compte 64% de femmes, et ce, dans tous les postes clés, CODIR inclus. Entreprise à taille humaine, les axes de développement de l’entreprise concernent tout ce qui peut simplifier, automatiser pour que l’humain se concentre uniquement sur des tâches à valeur ajoutée. Ainsi Bertrand Vigneron ne lésine pas sur la robotique pour soulager physiquement l’équipe, lui permettre d’aller plus vite et limiter les erreurs. Sur la partie commerciale, il intègre aussi de l’intelligence artificielle pour soulager les opératrices submergées par les demandes de devis, tout comme bientôt dans le service après-vente. « Ceux que nous managerons demain comprendront les algorithmes. »

Entreprendre dans une logique d’anticipation pour l’avenir des générations à venir, pour le bien-être des Hommes et pour la planète, voilà comment Bertrand vigneron « petit designer d’origine » comme il le dit humblement, a su faire de cette entreprise artisanale un « TGV grande vitesse » environnemental et inclusif.

https://www.wesco.fr/

 

Publié le 4 avril 2022