– Retour d’expériences Mecapack (85) –
« vers un juste déplacement professionnel »

 

« Nous voulons montrer aux collaborateurs que l’écomobilité permet de faire des économies et de limiter notre impact. »

 

Avec 220 collaborateurs dont une quarantaine d’itinérants, l’entreprise MECAPACK située à Pouzauges dans le bocage vendéen, s’intéresse depuis plusieurs années au sujet de la mobilité, véritable enjeu sur la zone d’activités économiques.

 


En 2019, Amandine AGENEAU est nommée en charge de la RSE. Début 2020, elle lance un appel à candidature qui verra la constitution d’un groupe RSE composé d’une vingtaine de salariés volontaires, et de tous services, répartis en 4 groupes thématiques selon leur sensibilité : l’énergie, les déchets, la mobilité et la transmission. Parmi ces volontaires, François ALBERT – Responsable Ordonnancement, mène, avec les membres du groupe RSE mobilité, différentes actions pour sensibiliser les collaborateurs et les pousser à changer leurs usages.

 

Sensibilisation à l’écomobilité, notamment, dans le cadre de sa participation au Défi Mobilité en Pays de La Loire depuis 3 ans ! Le principe : une semaine durant, les salariés d’entreprises, collectivités et les scolaires de la région se mobilisent ensemble pour se déplacer en mode éco mobile : Marche, vélo, trottinette, train, bus, car ou encore covoiturage… Résultat : 30% de participation en 2022 chez Mecapack ! Grace à des partenariats, Mecapack a pu mettre à disposition de ses salariés gratuitement, des véhicules électriques et hybrides, et des vélos électriques. Les véhicules ont été prêtés par le loueur de voiture habituel de l’entreprise. La location des vélos a été mutualisée avec une entreprise voisine pour limiter les kms et frais de livraison du loueur. Les utilisateurs avaient à leur disposition le matériel de sécurité nécessaire (casque, gilet jaune). Le groupe RSE faisait un rappel des règles de sécurité et code de la route, ainsi que des conseils sur des chemins alternatifs pour éviter les gros axes, afin de pouvoir circuler sereinement à vélo.

Quant au covoiturage, il est fortement encouragé tout au long de l’année. Le groupe RSE mobilité et le service RH sont à disposition des collaborateurs pour faire le lien. Les entreprises voisines de la zone ont également été sollicitées pour trouver des concordances horaires et de destinations.

 

4 collaborateurs ont depuis investi dans le vélo électrique quotidiennement et 3 autres dans une voiture électrique personnelle.

Autant de mobilités à tester, organisées dans un planning partagé mis à disposition des collaborateurs en interne, des réflexions étant également menées sur la mise en place d’un outil de mise en relation entre les différents collaborateurs des entreprises de la zone d’activités.

 

Les managers laissent à disposition leur véhicule de fonction pour les collègues ayant des déplacements professionnels à faire sur la journée. Cette option sera privilégiée à la location d’un véhicule. Le manager peut se voir louer un véhicule électrique si le prêt de son véhicule devait se prolonger au-delà de la journée de travail. Un test est également en cours sur un véhicule de fonction hybride rechargeable, les trajets quotidiens se faisant uniquement sur l’électrique, la partie thermique étant réservée aux déplacements plus longs. « Plutôt que de changer les véhicules, changeons plutôt la manière dont on s’en sert. » D’autres actions sont également en réflexion comme la formation des collaborateurs à l’éco conduite, le rallongement de la période d’utilisation des véhicules composant la flotte de l’entreprise, la mise à disposition des vélos électriques de fonction, ou encore des vélos à disposition des collaborateurs pour la pause déjeuner, la majorité se déplaçant aujourd’hui en voiture par commodité pour des trajets de 5 à 15 minutes à pied.

 

Côté transport en commun, aujourd’hui inexistant sur la zone, une expérimentation sur un trajet majeur a été engagée en 2022, en collaboration avec la collectivité et les entreprises du territoire. Devant l’absence de transport en commun sur le secteur, il y a un réel intérêt « de développer le maillage mobilité entre les bassins économiques de Vendée. Nous avons la chance d’avoir une collectivité engagée sur ces enjeux et qui partage avec les entreprises. Car si chez Mecapack nous sommes structurés pour y réfléchir, nous ne pouvons concrétiser certaines actions tout seuls. » Une requalification de la zone d’activités est d’ailleurs en cours. Parmi les premières réflexions ont été évoqué : les chemins piétonniers, des parkings de covoiturage, des zones d’autopartage, de rechargement électrique, de vélo…

 

Autant d’actions de sensibilisation et d’accompagnement pour réussir à lever le frein psychologique de confort et de commodité encore majoritairement présent. Le groupe RSE travaille sur la mise en place d’un simulateur pour démontrer l’impact financier du covoiturage : à une distance de 30km du lieu de travail, et pour 1 covoiturage par semaine toute l’année, on économise environ 10% de la consommation de carburant annuelle. « Face à la montée des prix des matières, l’aspect financier n’est pas discutable. Nous voulons montrer aux collaborateurs que l’écomobilité permet de faire des économies et de limiter notre impact. »

 

 

https://www.mecapack.fr

 

 

 

Publié le 1er septembre 2022