Construction et déconstruction des bâtiments 

Que ce soit pour sa construction, son utilisation ou sa fin de vie, les enjeux de réutilisation des matériaux, de limitation des consommations et de gestion des déchets sont considérables, et posent question à chaque étape du cycle de vie du bâtiment. En chiffres, le secteur du BTP, bâtiment et travaux publics, génère 81% de l’ensemble des déchets français (source : ADEME, 2018). Si beaucoup de ces déchets sont déjà limités, triés et valorisés, il faut aller encore plus loin ! Eco-conception des bâtiments, constructions en énergies positives, synergies ressources-déchets, sensibilisation au tri, à la réutilisation, déconstructions responsables…nombreux sont les projets et expérimentations à lancer !

 

 

Objectif zéro déchets dans le bâtiment – expérimentation sur un chantier de construction !

Tout premier projet RUPTUR, Le Chantier du « Séquoia » à La Roche-sur-Yon : réduisons et valorisons les déchets de construction !

Construire un bâtiment en limitant les déchets et en optimisant leur gestion (tri+valorisation).

Dès la naissance de Ruptur, en février 2018, Alain DURET du groupe DURET IMMOBILIER (à la fois maître d’ouvrage et maître d’oeuvre) a choisi de faire de la construction du bâtiment Séquoia le tout premier projet « pilote » Ruptur de revalorisation des déchets !

Ainsi, les différents prestataires sur le chantier sont incités à collaborer, à échanger sur leurs pratiques de tri, et donc limiter l’enfouissement des déchets. Car sur ce chantier, comme sur tous les chantiers pilotés par le groupe, pas une benne à l’horizon, les entreprises sont responsables de leurs déchets. 

Pour tout savoir sur ce projet, retrouvez le portrait cas concret du Groupe DURET IMMOBILIER, publié dans la Rubrique partage d’expérience !

Une visite du chantier SEQUOIA est prévue pour janvier 2019, au programme : retours d’expériences du groupe DURET IMMOBILIER et de ses prestataires, suivi d’un atelier créativité sur la thématique « construction / déconstruction » pour dupliquer, essaimer, expérimenter et toujours s’améliorer !

Les objectifs du projet :

  • Améliorer le tri pour modéliser une organisation optimale et permettre aux entreprises qui n’ont pas le réflexe d’avoir une vraie politique de tri
  • Réfléchir à des solutions nouvelles (nouveaux usages) qui permettront d’éviter l’enfouissement des déchets non revalorisés à ce jour
  • Repenser ses manières d’appréhender les chantiers par corps d’état afin de limiter au maximum de générer des déchets

Un projet rendu possible par l’utilisation de divers procédés allant de l’utilisation du BIM (maquettes évolutives permettant de visualiser le chantier en 3D, éliminant ainsi les loupés et les déchets superflus), à la redéfinition du chantier avec l’architecte puis la sensibilisation et la collaboration des entreprises sur la gestion de leurs déchets, ce qui a d’ailleurs inspiré un nouveau projet interentreprises de gestion des déchets en zone d’activité ! 

 

 

Et si les bâtiments pouvaient réduire, produire et stocker de l’énergie… Visite du DELTA GREEN, le 16 décembre 2019

Telle était son ambition d’Alain RAGIDEAU, Président de GALEO, Promoteur immobilier nantais, en charge de la maîtrise d’ouvrage du Delta Green… et tel fut le résultat obtenu : un bâtiment d’une conception architecturale et technologique, unique en France, qui optimise les consommations d’énergie.

 

C’est ce que les 24 membres RUPTUR participants ont pu découvrir. Car c’est aussi ça RUPTUR : transmettre, partager son expérience, échanger, mettre en lumière les pratiques et projets bleus… Merci à l’équipe de GALEO pour son accueil et la présentation de ce bâtiment, unique par sa capacité à réduire, produire et stocker de l’énergie ! Une finalité qui n’est pas le fruit du hasard car, si la réglementation thermique RT 2012 impose de prendre en compte à peine la moitié des usages de consommation, pour le Delta Green, ils ont TOUS été passés au crible ! Quant aux solutions innovantes, telle la dalle thermique, elles sont très performantes dans cette construction qui valorise également, au mieux, les ressources naturelles.

 

… De l’idée à la réalité ! 18 mois après sa sortie de terre, les résultats parlent d’eux-mêmes : la production photovoltaïque est bien supérieure à la consommation d’énergiecelle-ci d’ailleurs, étant bien inférieure aux prévisions de départ. Quant au ressenti, alors que ce lundi 16 décembre 2019, la température était de 8C°, point de chauffage ne fut nécessaire pendant la présentation. A contrario, si l’été 2019 caniculaire affichait 35°C en extérieur, 25°C seulement étaient enregistrés en intérieur, sans clim !

Retour en images sur la visite : ici. Vous y retrouverez également une vidéo de présentation du Delta Green.

 

Si vous souhaitez participer à ce chantier et réfléchir avec nous sur ces sujets de société, n’hésitez pas à nous contacter par mail sur mona@ruptur.org